Hier, soir plus de 32 militants du MAK-Anavad ont été arrêtés par la police algérienne à Tizi-Ouzou.

Tout d’abord, la police a interpellé vers 18h deux filles du mouvement souverainiste dans un barrage à Buxalfa, elles ont été embarqué vers le commissariat central dans lequel elles ont dû subir des interrogatoires.

L’une d’elle est une étudiante au sein de l’UMMTO, l’autre est une ressortissante française invité par le congrès mondial amazighe « CMA ».

Ensuite, après l’appelle de la coordination universitaire de ce même mouvement et la coordination régionale de l’ouest, conduite par mass Rachida Ider, plus de 30 militants se sont mobilisés et ont organisé un grand rassemblement vers 22h devant le commissariat central de Tizi-Ouzou pour exiger la libération de ces deux militantes. La police a alors arrêté tout ceux qui était dans ce rassemblement, d’après les organes d’informations proches du mouvement, la police ne les a pas relâché jusqu’à 6h du lendemain, c’est-à-dire aujourd’hui.

D’après toujours la même source, les papiers et les smartphones des interpellés ont été séquestrés, les militants seront convoqué un par un pour les récupérer dans un temps proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here