Comme Tazmalt, des lycéens ont entamé eux aussi une grève et manifestent contre l’interdiction de la promotion de la langue Amazighe par les députés de la majorité présidentielle, à Sidi-Aïch aujourd’hui.

En effet, plusieurs lycéens sont sortis aux rues pour montrer leur mécontentement et leur colère envers le pouvoir algérien et les députés de l’APN.

La Kabylie s’est toujours montrée hostile à tout les agissements de l’état algérien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here