C’est pour la troisième journée que plusieurs lycéens/étudiants kabyles ont mené une grève pour démontrer leur colère vis à vis de la lois qui exclu Tamazight des instituts de l’état.

Aujourd’hui, ces différents lycéens/étudiants ont décidé de renforcer leur grève avec des marches pour protester la réintégration de Taqvaylit dite « Tamazight » dans les écoles, financer son enrichissement et réformer cette lois qui semble déplaire qu’à la Kabylie.

Pour la énième fois, la Kabylie, fidèle à elle même, se montre hostile au pouvoir algérien. Elle dénonce la censure et la médiocrité des élus des partis d’opposition.

Sur la voie du rebelle feu Matoub Lounes, les étudiants kabyles réclament tous leur langue maternelle, qui est la plus essentielle pour eux.

MA ULAC TAQBAYLIT, ULAC, ULAC, ULAC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here