La robe traditionnelle Kabyle se fait de plus en plus rare. Elle est même menacée de disparition à cause des nouvelles modes vestimentaires qui viennent d’ailleurs. C’est ce que j’ai constaté lors des fêtes de mariages auxquelles j’ai été convié. Et pourtant, je suis au cœur du Djurdjura ou la revendication identitaire bat son plein. Si la femme est l’avenir de l’homme, alors disons le tout de suite : le Kabyle n’a plus d’avenir. Les jeunes filles Kabyles sont partagées entre le hidjab et le prêt-à-porter comme le pantalon slim serré, la chemise ou débardeur et le décolleté.

Par moment et par endroit, la tenue est osée, aux antipodes de l’esprit de la robe traditionnelle Kabyle. La tendance est la même, sinon pire dans les établissements scolaires et les universités d’Alger, Tizi, Bejaia et Bouira ou la robe Kabyle a totalement disparu.

Inspirée de l’antérieur et des réalités socioculturelles du Maghreb, la robe traditionnelle Kabyle est aujourd’hui effacée par les nouvelles modes vestimentaires venues de l’Orient et de l’Occident. Du coup, c’est tout une industrie artisanales qui disparaît à son tour, au fil du temps. À force de vouloir imiter les autres, la Kabylie a perdu son authenticité et son originalité.

Par A.Jugurtha de Michelet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here