Au nom de notre Mouvement et de l’ensemble des citoyens kabyles qui partagent nos sentiments d’amitié, de soutien et de solidarité avec le peuple kurde, nous tenons à présenter nos condoléances les plus attristées à notre camarade kurde, Bérivan Firat, qui vient de perdre son fils, Kémal, tombé en héros face au terrorisme de l’Etat turc, ainsi qu’à sa famille et à l’ensemble du peuple kurde qui vit quotidiennement cette terrible tragédie.

Comme des milliers d’autres jeunes kurdes, Kémal était parti, dès ses 18 ans, combattre au sein des unités de défenses du peuple (YPG) dans le Rojava, en Syrie. Il était parti défendre la liberté et la dignité de son peuple mais aussi celle du monde libre contre les horreurs de Daesh. Après trois ans de lutte contre Daesh, il a été assassiné à la fleur de l’âge (21 ans) par les troupes fascistes du terroriste Erdogan.

Dans ces épreuves cruelles, imposées au brave et vaillant peuple kurde par ces criminels qui gouvernent le monde, nous assurons notre camarade et tout le peuple kurde de notre profond soutien et de notre totale solidarité.

Honte à l’ONU, aux États dit démocratiques et à toutes ses organisations dites de défense des droits humains qui deviennent muets dès lors qu’il s’agit des peuples sacrifiés sur l’autel des gazoducs et des pipelines. Leur silence honteux traduit leur caution à cette guerre ethnique menée contre le peuple kurde, héros de la lutte contre Daesh, par le nouveau visage du fascisme : la Turquie fasciste du Calife Erdogan, objectivement et concrètement allié de Daesh.

Mais les héros ne meurent pas, ils deviennent cette flamme éternelle qui maintient éveillé la conscience du peuple.

Gloire aux héros du Kurdistan !
Longue vie au peuple kurde
Vive la solidarité des peuples
Vive la liberté

URK/Commission de communication

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here