Le CVA vient de nous informer sur l’arrestation massive de plusieurs militants de l’URK, cet après-midi, dans un barrage improvisé à la sortie d’At Yanni (en partant par At Laxla, ndlr).

Les militants de l’URK qui devaient probablement se réunir aujourd’hui sont en se moment interpellés par la gendarmerie algérienne qui a dressé un barrage pour les arrêter.

La Kabylie est toujours sous un état de siège, l’état algérien continue à arrêter tous ce qui émerge en faveur d’une Kabylie libre. Nous tenons à dénoncer ces pratiques répressives.

Au moment où nous écrivons ces lignes, plus de 15 militants de l’URK sont retenus dans ce barrage.

 

Mise à jour [14h40]:

Tous les militants interpellés ont été interrogés et puis les gendarmes leur ont dressés des fiches de renseignements sur place, et enfin ils sont libérés.