Notre frère, militant de l’URK Lounis Chemli est victime d’une arrestation extra-judiciaire au niveau du barrage fixe de la gendarmerie coloniale algérienne de Lakhdarïa. Il est « accusé » de posséder un drapeau national kabyle.

Nous considérons ce motif fallacieux et le procédé contraire au droit, nous mettons en garde l’État algérien contre toute atteinte à l’intégrité physique de notre militant.

Nous userons de tous les moyens de lutte conformes au droit international pour rétablir notre ami Lounis Chemli dans ses droits de Kabyle libre.
Nous exigeons sa libération immédiate et inconditionnelle.

URK/Cellule de communication

Mise à jour:

Alerte levée :

Lounis Chemli a été relâché à 2h30.